Sélectionner une page

Un outil utile pour estimer la fréquentation d’un site et identifier ses concurrents

Aussi simple à utiliser et à installer que la Google toolbar, la barre Alexa s’insère également de manière discrète sous ou au-dessus de la barre des menus d’Internet explorer. De même, elle ne fonctionne pas avec Netscape et les autres navigateurs. La barre Alexa n’existe pas en français.

Comme la Google Toolbar, elle permet d’interroger le moteur de recherche Google sans avoir à se rendre sur le site de Google. Mais son principal avantage est de proposer un classement du site visité, ainsi que quelques statistiques succinctes de fréquentation. Cet outil offre une approximation instructive de la fréquentation d’un site donné, ceci pouvant confirmer ou infirmer les niveaux de fréquentation affichés par certains sites. D’autre part, la barre Alexa affiche pour chaque site donné les autres sites qui sont visités par les mêmes internautes.

Une précision encore limitée

Contrairement à la Google toolbar, le résultat affiché concerne la homepage du nom de domaine et non chaque page visitée, ce qui exclut toute analyse pour les sites hébergés gratuitement par Free, Lycos, Noos, Wanadoo, etc. Les résultats sont d’autre part biaisés car ils sont calculés sur les visites des internautes ayant installé la barre Alexa. De ce fait, les sites liés à l’informatique ou à l’internet en général sont surclassés. La barre étant populaire en Corée, les sites coréens sont également surclassés, au contraire des sites français. D’une manière générale, les classements ne sont significatifs que pour les sites placés avant le 100 000e rang.